Boehringer

L'échange s'invite chez Boehringer Ingelheim

Quand tout a commencé...

Une plongée dans le monde de l'aire thérapeutique initiée sur la refonte de l'approche éditoriale et sémantique de la marque avec ses cibles médecins. D'une approche Brand centric, Boehringer Ingelheim opère un tournant dans son marketing relationnel vers le User centric. La notion d'échange devient alors le socle des prises de parole de la marque en France.

  • Nouveau positionnement éditoral
  • Design system
  • Charte sémantique
  • Plan Marketing Relationnel
  • Gestion du programme relationnel

Boehringer Ingelheim en bref

  • Fondé en 1885
  • 175 filiales
  • 19 Milliards de C.A.
  • 1 cible principale : les médecins spécialistes

Comment FOVE accompagne Boehringer Ingelheim sur l'ensemble de son marketing relationnel ?

L'agence a su capitaliser sur son expertise en marketing relationnel pour accompagner B.I. à opérer un virage stratégique pour ses prises de paroles.

Repositionner le client au centre de la relation lorsque l'on opère sur un secteur où la publicité produit est interdit - on le comprends aisément - n'est pas une mince affaire.

Comprendre les cibles, les interviewer et analyser les sujets pour trouver les contenus non étiquetés "produit" autour desquels initier un Echange a été la première étape de notre accompagnement.
Il a ensuite été nécessaire de doter cet angle relationnel d'une identité sémantique et graphique venant mettre en valeur ce nouveau positionnement.
Une charte sémantique et un design system sont alors nés avant de mettre en oeuvre un Plan Marketing Relationnel 2020 quelque peu mis à mal par la situation sanitaire.

Si l'analyse du PMR 2020 est à analyser avec prudence, cela ne nous empêche pas d'accompagner Boehringer Ingelheim sur la préparation de celui pour 2021 qui devra intégrer de nouvelles cibles et poursuivre sur un rythme soutenu de quelques 16 newsletters envoyées par mois en moyenne.